Chiffres-clés

DE LA MAITRISE D’UN PATRIMOINE RÉSEAUX DE 4 MILLIONS DE KM… 

Aujourd’hui, la France souffre d’un manque de connaissances de l’ensemble de ses réseaux(télécommunications, électricité, gaz, ferroviaires, eau…).

La méconnaissance de leur localisation précise et de leur sensibilité conduit à de nombreux accidents lors de travaux à proximité de ces réseaux. On déplore ainsi plus de 100 000 dommages (soit plus de 400 par jour ouvrable) chaque année lors de travaux effectués au voisinage des 4 millions de km de réseaux aériens ou souterrains implantés en France.

Pour les seuls travaux effectués à proximité des réseaux de gaz, 4 500 fuites surviennent chaque année, dont certaines sont suivies d’inflammation ou d’explosion susceptibles d’entraîner des conséquences dramatiques. (source MEDDTL)

La nouvelle norme des «Travaux à Proximité des Ouvrages Enterrés et Aériens » ainsi que le nouveau décret DT/DICT vont considérablement influer sur les métiers liés à cette activité.

Pour mémoire, la France compte 4 millions de kilomètres de réseaux, dont :
· 1/3 aériens (1 325 000 km)
· 2/3 enterrés ou subaquatiques (2 725 000 km)
· 40 % sensibles pour la sécurité (1 630 000 km) : électricité, gaz, matières
dangereuses, réseaux ferroviaires, réseaux de chaleur
· 60 % non sensibles pour la sécurité (2 420 000 km) mais tout aussi importants économiquement.

Les entreprises de géodétection et de géoréférencement de réseaux participeront alors pleinement de cette refonte règlementaire en offrant des services spécialisés et certifiés d’Investigations Complémentaires, assurant ainsi un positionnement et un référencement précis des réseaux détectés.